Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le journal de Toussaint Louverture

Le journal de Toussaint Louverture

partager mon histoire, mon combat

Les premières années de la révolte

Toussaint Louverture, chef des insurgés
Toussaint Louverture, chef des insurgés

Je suis retourné dans mon ancienne plantation afin de protéger mes anciens maîtres des attaques. Je les porte dans mon cœur avec tout ce qu'ils m'ont appris. Mais je ne pouvais pas rester éternellement là-bas avec eux et je voulais prendre part à cette révolution! C'est pourquoi je choisis de rejoindre les rebelles dans les montagnes. J'ai laissé ma femme et mes enfants, j'ai tout abandonné pour rejoindre la rébellion. C'était l'automne 1791. Je mis un certain temps pour trouver les insurgés.

Je m'engageai tout de suite dans la direction de la rébellion. J'étais très cultivé et sachant lire et écrire, je pus me faire une place prépondérante. Nous avions pour projet de mettre en place une armée noire. Nous avons continué le combat un peu partout sur l'île. Mais petit à petit l'enthousiasme des troupes faiblit. En effet les 10 000 soldats français envoyés en décembre 1791 sur l'île pour rétablir l'ordre ne réjouissent pas mes hommes. La famine eut raison de nous. Je n'aime pas la violence inutile. C'est ainsi que me vint l'idée d'écrire une proposition d'accord avec les Blancs de l'île. Je demandai dans celle-ci de meilleures conditions de travail et le retour de la plupart des insurgés dans les plantations, en échange de la libération de 200 meneurs noirs. Je fus envoyé pour négocier l'accord avec les Blancs. Mais ceux-là, qui nous prenaient pour des moins que rien, refusèrent notre offre. Ils gâchèrent une chance unique de régler ce conflit de manière pacifiste. Ainsi, le combat continua.

En juin 1793, je conclus un accord avec les Espagnols de telle sorte qu'ils nous fournirent des armes et des munitions. Nous prîmes par la suite le contrôle de 3 villes en l'espace de 8 mois.

Nous dominions une grosse partie de l'île mais nous avions besoin de toujours plus de monde. Je décidai donc d'écrire, en août 1793, une seconde lettre, celle-ci ouverte et à destination de tous les insulaires n'ayant pas d'électorat à Saint Domingue. Ainsi, je leur déclarai: "Unissez vous frères, et combattez avec nous pour la même cause.". Je leur expliquai notre lutte en annonçant ma participation à l'émancipation de l'île ainsi que ma position en tant que chef dans le mouvement. Durant deux ans, je pris énormément d'importance grâce à mon esprit de raisonnement, mes décisions judicieuses et mon investissement. Le monde entier me découvrit par le biais de cette lettre.

Début 1794, un évènement bouleversant survint : une délégation multiraciale provenant de Saint Domingue et envoyée par le commissaire civil, Léger Félicité Sonthonax, fut reçue à l'Assemblée Nationale. Ils exposèrent leurs arguments en citant les principes de la Révolution Française de 1789, afin d'obtenir l'émancipation des esclaves. Nous avions combattu les Espagnols ainsi que les Britanniques tout de même! A la suite de cette intervention, l'Assemblée décréta l'abolition de l'esclavage à Saint Domingue, les autres colonies françaises suivirent.

L'émancipation nous fit revoir nos positions : nous décidâmes, avec mon ami Dessalines, de nous rallier à la République Française pour combattre les Espagnols ainsi que les Anglais, ceux-ci ne prônant pas la liberté. Il fallait précipiter la propagation de la révolution et de la liberté. Notre succès ne laissa pas le monde intact et la nouvelle se répandit partout en Europe. A ce moment là, les Blancs commencèrent à s'inquiéter.

J'étais assez apprécié, et l'on me soutenait. Mais avec l'intervention de Sonthonax, à l'Assemblée Nationale, j'étais passé au second plan et celui-ci devint très populaire, bien qu'il n'eut jamais été esclave. On le surnommait "papa Sonthonax" , ayant aboli l'esclavage. La jalousie m’envahit, je ne pouvais le porter dans mon cœur.

Commissaire civil Léger Félicité Sonthonax / Bataille à Saint Domingue
Commissaire civil Léger Félicité Sonthonax / Bataille à Saint Domingue

Commissaire civil Léger Félicité Sonthonax / Bataille à Saint Domingue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Julien 30/01/2016 13:32

Merci pour toutes ces informations! J'ai appris beaucoup de choses.

Toussaint Louverture (alias Emma Marie) 04/02/2016 17:52

J'en suis ravie! N'hésite pas à partager le blog! :)